Je vous l'avais dit, j'exorcise mes vieux souvenirs c'était l'avant bonheur...Et ça fait un bien fou de coucher tout ça sur papier virtuel sans honte, sans jugement, sans peurs.

Voir sa vie défiler, et se dire que quoiqu'il arrive on ne peut rien arrêter.

C'est comme un film que l'on a vu trop de fois, auquel on ne trouve plus aucun interêt e que l'on serait obligé de regarder.

Voir sa vie face à face, comme un destin inévitable

Que l'on n'a pas choisi et que l'on est obligé de supporter jusqu'à son comble et jusqu'à épuisement...

Vivre pour espérer ou espérer pour vivre

A force on ne sait plus,

Vivre en surface mais comme une recluse

Pour donner le change d'une vie heureuse, d'une vie comblée

Où la solitude n'a pas sa place, où le mur d'illusions n'est plus qu'un mur d'angoisses...